Importance de l’environnement dans l’apprentissage

j781e803ccoxike

L’apprentissage des enfants est favorisé dans un environnement sûr, sécuritaire et adapté à leurs intérêts qui suscite la curiosité et la créativité et invite à l’exploration, à la manipulation et à la découverte. 

L’environnement dans un centre de la petite enfance fait partie intégrante d’un processus dynamique qui favorise la communication entre les éducateurs de la petite enfance, les parents et les enfants et donne un sens aux observations des enfants. L’environnement « enseigne » non seulement aux enfants, mais aussi aux enseignants et aux parents.

Environnement

La figure ci-dessus, intitulée “L’environnement de la petite enfance”, intègre les visions de l’environnement de La Cabane des Gosses, et montre les voies de communication entre le milieu d’apprentissage, les enseignants et les parents, et les jeunes enfants. Quand l’enfant a la possibilité d’expérimenter et de faire des choix dans son environnement, l’enseignant a l’occasion de l’observer, de prendre note de ses intérêts et de ses choix d’activités et d’analyser les expériences qu’il vit. Grâce à ces observations, l’enseignant peut évaluer et interpréter les forces, les attitudes et les habiletés de l’enfant.

Les parents jouent également un rôle dans ce processus puisqu’ils peuvent renseigner l’éducateur au sujet de leur enfant et être informé en retour sur ses activités dans le centre de la petite enfance. À la lumière des renseignements qui lui sont communiqués, l’enseignant peut aménager, adapter et modifier l’environnement d’apprentissage de façon qu’il soit invitant et fascinant pour les enfants et qu’il permette d’appuyer leur apprentissage.

Dans un environnement d’apprentissage soigneusement aménagé, où il se sent en sécurité et entouré de chaleur et d’amour, l’enfant acquiert l’assurance nécessaire pour explorer, expérimenter et se faire des amis. Le rôle de l’enseignant consiste à s’assurer que le milieu d’apprentissage reflète les connaissances les plus récentes sur la façon dont les enfants apprennent.

« Les enfants découvrent le monde avec leurs sens pour le comprendre. » [TRADUCTION] (Greenman, 2007, p. 21)

Le jeune enfant apprend de manière holistique – il découvre le monde à l’aide des sens de l’odorat, du goût, de l’ouïe, du toucher et de la vue – mais il apprend aussi en utilisant des approches socio-affective et cognitive. L’environnement ne se résume pas à l’aménagement matériel des espaces intérieur et extérieur et aux matériel et objets choisis pour les activités des enfants, mais il englobe aussi les notions de temps et d’espace, notamment les horaires, les routines, l’éclairage, la température ainsi que les attentes quant aux divers comportements.

Les enfants et les parents interprètent l’environnement à travers le filtre de leur identité culturelle. La culture des gens influence la façon dont ils perçoivent l’espace, le temps et l’ordre. Dans certaines cultures, on accorde beaucoup d’importance à l’emplacement des objets et à l’aménagement des locaux. Pour certains enfants et parents, les concepts de temps, d’horaire et de transition sont tout à fait évidents alors que d’autres ont du mal à comprendre ce que signifient des concepts comme « en avance » et « en retard ». L’éducateur de la petite enfance ne sera peut-être pas en mesure de tenir compte de toutes les différences individuelles lorsqu’il aménage l’environnement, mais il doit se montrer sensible à ces considérations d’ordre culturel.

Les environnements sont « évocateurs » pour les enfants et ils interpellent chacun d’eux différemment. De grands espaces dégagés sont invitants pour certains, alors qu’ils peuvent en intimider d’autres. Des petites salles douillettes peuvent inspirer confiance aux uns, mais susciter de l’anxiété chez d’autres. Les enseignants doivent constamment observer, réexaminer et adapter l’environnement pour s’assurer qu’il reste « évocateur ». Ils peuvent le modifier à intervalles réguliers, en se fondant sur leurs réflexions, ou de façon impromptue, par exemple au milieu de la journée, s’ils constatent que l’environnement d’apprentissage laisse à désirer.

img-matLes environnements reflètent nos valeurs à propos des enfants et nos perceptions à l’égard des services d’éducation et de garde de la petite enfance. Des environnements soigneusement aménagés doivent s’aligner sur ces valeurs. Par exemple, si l’on juge important que les enfants développent une autonomie de pensée et de comportement, il faut aménager un environnement qui la favorise – plutôt qu’un environnement qui perpétue la dépendance des enfants envers les adultes.

 

Sources : CADRE PÉDAGOGIQUE POUR L’APPRENTISSAGE DES JEUNES ENFANTS de l’Île-du-Prince-Édouard 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *